déc. 12, 2017

Aurore LORETTI : Les inégalités sociales face au cancer dans la région Nord-Pas-de-Calais.


Catégorie : Agenda
Posté par : admin

Les inégalités sociales face au cancer dans la région Nord-Pas-de-Calais. Étude du processus de mise en forme des inégalités à travers une analyse comparée des trajectoires de malades atteints de cancer.

  • - Directeur(s) de thèse : DÉCHAMP-LE ROUX Catherine & CASTRA Michel
  • - Rapporteurs : BATAILLE Philippe, SICOT François
  • - Examinateurs : TILLARD Bernadette, MÉNORET Marie

 

SOUTENANCE : 12 décembre 2017, 14h, B8 - CUEEP 127/129

RESUME :

 

Cette recherche porte sur la question des inégalités sociales face à la pathologie cancéreuse dans le contexte de la région Nord-Pas-de-Calais. Elle s’attache à rendre compte du processus de mise en forme des inégalités à travers une analyse comparée des trajectoires de cancer et repose sur la mise en œuvre d’un dispositif d’enquête empirique associant des observations ethnographiques et des entretiens. 

Appréhender sociologiquement et qualitativement cette question nous a permis de mettre l’accent sur la dimension proprement sociale des comportements et sur les effets de la structure sociale et des rapports sociaux. Nous nous sommes attachée à expliquer dans quels contextes et par quels processus les individus, soignés mais également soignants, en viennent à adopter des attitudes et des comportements spécifiques qui participent à la diversité des trajectoires de cancer. Autrement dit, à décrire la logique en acte et « l’enracinement des attitudes dans les contraintes de leurs conditions d’existence » (Drulhe, 1996, p. 280). Il est apparu tout au long de cette recherche que des individus qui vivent et relèvent de contextes différents ne peuvent présenter des trajectoires de cancer similaires. Les soignés ne disposent pas de la même capacité d’action pour façonner leurs trajectoires ni des mêmes marges de manœuvre pour négocier la relation de soin. Cette thèse a donc insisté sur la diversité des expériences de cancer et sur leur lien avec le milieu social des soignés. Elle intègre également à l’analyse d’autres rapports sociaux, en particulier de genre.