nov. 23, 2018

Soutenance HDR MARLIERE Éric


DES OUVRIERS EN RESISTANCES AUX JEUNES RADICALISÉS :

MÉTAMORPHOSES DES CONFLITS DANS LES QUARTIERS POPULAIRES URBAINS

 

 

- Garant du mémoire HDR : Jacques RODRIGUEZ

- Rapporteurs : Abdellatif HAMMOUCHE, Michel KOKOREFF, Isabelle SOMMIER

- Examinateurs (rices) : Marie-Hélène BACQUE, Farhad KHOSROKHAVAR 

 

DEFENSE: 23 November 2018, 14 O’clock, University of Lille, Site Pont de Bois, Maison de la Recherche, Salle F 044. 

Catégorie : AGENDA
Posté par : admin

Ce mémoire est composé de deux parties. Il s’agit donc de retracer l’évolution d’un quartier de « banlieue rouge » devenu, depuis les années 1980, un « quartier sensible » où les questions de pauvreté, de luttes, de précarité, de chômage mais aussi de violence, de délinquance, de déviance jalonnent l’histoire locale. Afin de donner de la consistance à ce travail sociohistorique, le concept de métamorphose proposé par le sociologue Robert Castel signale qu’il existe des transformations mais surtout des continuités dans les manières de vivre, de lutter et de résister que ce soit chez le « métallo » de l’entre-deux-guerres ou bien chez le « jeune de cité » rencontrés sur le terrain soixante-dix ans plus tard. La notion d’injustice constitue dans une certaine mesure la clef de voûte de ces recherches car elle paraît déterminante pour comprendre la perception du monde social de la plupart des jeunes ou des personnes rencontrés dans les quartiers populaires.

 

La seconde partie, en lien plus ou moins direct avec ce qui vient d’être évoqué, aborde la problématique de la « radicalisation ». Cette terminologie de radicalisation, comme celle de jihadisme ou de terrorisme, n’est pas satisfaisante pour appréhender de manière pertinente la question, et nous avons opté provisoirement pour l’expression « radicalisation islamique » en laissant le débat ouvert. Nous avons également réfléchi sur le profil sociologique du jihadiste qui est jeune, précaire, disponible dans l’instant en raison d’une faible projection dans l’avenir, en rupture avec son environnement et, le plus souvent, animé par des dispositions guerrières associées à un sentiment de revanche. Enfin,  pour sortir de l’actualité médiatique, nous nous sommes orientés vers l’hypothèse formulée par le politiste Olivier Roy – celle d’une sorte « d’islamisation de la radicalité » – en affirmant que l’islam succède au communisme dans certains mouvements de révoltes populaires et de violences politiques, notamment juvéniles. 

 

  Agenda
05
décembre
Actualités du collège doctoral Lille-Nord de France
Thèse COLLETTE Cynthia déc. 17, 2018
SOUTENANCE BORD PAULINE déc. 14, 2018
Soutenance Amand Emilie déc. 8, 2018
Soutenance FORSTER Loïs déc. 7, 2018
Defense HDR SEVERO MARTA déc. 5, 2018
SOUTENANCE Walbrou Sonny nov. 29, 2018
Soutenance ROMAIN LISA nov. 28, 2018
Start' doc déc. 4, 2017
Actualités des établissements partenaires