déc. 17, 2018

Défense Gallaud Delphine


« proximités géographiques et organisées et Innovation ».

 

- Garant de l'habilitation :Djellal Farida

- Rapporteurs : Abdelillah Hamdouch,  (PR université de Tours), Yannick Lung, (PR, université Bordeaux4), Mireille Matt (DR Inra Grenoble, GAEL).

- Examinateurs :Marie Delaplace (PR, université Paris-Est Mane la Vallée) et André Torre (DR Inra sadapt Agroparistech, Université Paris-Saclay).

SOUTENANCE : 17 décembre 2018, 14h salle de conférences, cité scientifique.

Catégorie : AGENDA
Posté par : admin

Notre question de recherche principale est celle de l’organisation du processus d’innovation des firmes. Nous la déclinons en deux sous questions : quels sont les besoins de proximité pour innover des firmes et quels sont les modèles d’innovation qu’elles utilisent ?

Dans les années 1980, les connaissances sont reconnues comme des ressources centrales pour le processus d’innovation des firmes (Foray & Lundvall, 1998). Or les firmes ne peuvent pas disposer en interne de toute la variété des connaissances nécessaires à leur processus d’innovation (Teece, 1992 ; Kline & Rosenberg, 1986). Les firmes pour innover, doivent parvenir à combiner des connaissances codifiées et des connaissances tacites (Nonaka & Takeuchi, 1997). Si les connaissances codifiées sont censées circuler facilement du fait de leur inscription sur un support différent de leur détenteur, les connaissances tacites, elles, en sont indissociables, et nécessiteraient alors des interactions de face à face pour être transmises. Une de nos questions de recherche principale est quels sont les besoins de proximité pour innover des firmes ? Elle fait l’objet de la première partie de ce bilan.

A partir du moment où l’innovation devient un facteur de compétitivité pour les firmes (Romer, 1991), la question de l’organisation de son développement devient centrale, en particulier pour les politiques publiques. Les effets environnementaux externes tant du système productif que du processus d’innovation (Frosch & Gallopoulos, 1989) ont conduit à élaborer un nouveau modèle d’innovation : l’éco-conception. Notre seconde question de recherche est comment les firmes organisent-elles leur processus d’innovation ? Quel modèle de production de l’innovation utilisent-elles ? Font-elles évoluer ces modèles en particulier vers des modèles d’éco-conception ? Ceci fait l’objet de la seconde partie de ce bilan.

Le projet de recherche proposé approfondit la thématique de l’économie des proximités en proposant d’élaborer une contribution au cadre théorique et à la méthodologie d’analyse des proximités. Il s’agira de traiter deux questions. La première est liée au développement du concept de proximité géographique subie qui a été analysé en lien avec le programme de recherche sur les conflits d’usage de l’espace (Torre et alii, 2016). La réflexion symétrique sur le concept de proximité organisée subie n’a pas été développée. Notre question sera alors comment définir cette proximité ? Si les chercheurs du groupe « Dynamiques de proximités » s’intéressent à la question des dynamiques, pour le moment les modèles formalisés sont encore récents (Torre, 2010). La seconde question sera alors comment contribuer à la réflexion théorique pour élaborer un modèle de dynamiques de proximité ?

 

Mots clefs : Innovation, Proximités, dynamiques de proximité.

 

  Agenda
05
décembre
Actualités du collège doctoral Lille-Nord de France
Thèse COLLETTE Cynthia déc. 17, 2018
SOUTENANCE BORD PAULINE déc. 14, 2018
Soutenance Amand Emilie déc. 8, 2018
Soutenance FORSTER Loïs déc. 7, 2018
Defense HDR SEVERO MARTA déc. 5, 2018
SOUTENANCE Walbrou Sonny nov. 29, 2018
Soutenance ROMAIN LISA nov. 28, 2018
Start' doc déc. 4, 2017
Actualités des établissements partenaires