déc. 12, 2018

Soutenance de thèse KANE Aminata


La diffusion des archives coloniales : du parcours identitaire, mémoriel aux perceptions émotionnelles chez les descendants de colonisés en AOF

 

- Directeur(s)-rice(s) de thèse : Mme Widad Mustafa EL-HADI

- Rapporteurs : M. Saliou Mbaye  - M. Mohamed SIDIR

- Examinateurs (rices) : Mme. Laurence FAVIER – Mme Zuzanna WIOROGORSKA - M. Laid BOUZIDI

 

 

SOUTENANCE : 12 décembre 2018 à 14h – Bâtiment F – Université de Lille SHS

Catégorie : Actualités du collège doctoral Lille-Nord de France
Posté par : admin

Depuis plusieurs années, les structures du patrimoine sont entrées de plein pied dans l’ère du numérique. Elles rejoignent de plus en plus les perspectives des humanités numériques orientées vers la démocratisation du savoir et le renouveau des recherches en Sciences Humaines et Sociales (SHS). Les principes de la démocratisation visant un rapprochement du patrimoine écrit au numérique semblent faire émerger de nouveaux points de réflexions tels que les conséquences de la diffusion des sources pour les besoins de la recherche. Si ces aspects ne sont pas à l’origine d’oppositions dans le domaine des bibliothèques, dans le cas des Archives, ils suscitent un tout autre rapport notamment du point de vue des droits de l’homme et des principes d’accès aux sources, notamment la diffusion. Les multiples avantages du numérique, naguère connus, vantés et recommandés par les politiques actuelles ont élagué des questions centrales à la sensibilité humaine et aux perceptions sociales. Certes, l’honorabilité des pratiques de globalisation associée au principe « d’accès universel au savoir » tel que pensé par Paul Otlet ont des enjeux mémoriels. Toutefois les polémiques liées aux discours sur la colonisation ont laissé place à des critiques sur les idéaux de la « culture pour tous » tout en suggérant une reconfiguration anthropologique de ce qui fonde l’ipséité des sources. Ce faisant, l’archive coloniale devient un réservoir de polémiques et de manifestations d’émotions, enrichie par des expériences personnelles et des situations sociales problématiques. Ces difficultés sont circonstanciées par la dimension émotive du document très peu considérée par les institutions patrimoniales, et les techniques de spectacularisations proposées par les professionnels de l'information. La caractéristique émotive attachée au document est suggérée par le fait que les émotions sont « des qualités d’une expérience complexe qui progresse et évolue, et sont liées à un drame »(Dewey, 2005). L’émotion patrimoniale, en considérant la typologie des documents de la période coloniale, dont il est ici question, répond à une « configuration émotionnelle ». Elle est caractérisée par des émotions collectives où se mêlent imaginaire et vécu. Dès lors, cette thèse tente de démontrer comment le contenu informationnel du document d’archive peut influer sur les perceptions émotionnelles des descendants de colonisé en AOF (Afrique Occidentale Française) ? Comment se noue, à travers ce contenu, des imaginaires collectifs attachés à l’histoire coloniale ? Et comment se conjuguent principes des droits de l’homme et mise à disposition des sources (droit à l’information) la mise à disposition des sources quand celle-ci réveille réminiscences et souffrances.

Mots clés : Histoire coloniale, Archives coloniales, Controverses, Emotions, Documents sensibles, diffusion, droits de l’Homme, Ethique, morale.

  Agenda
30
novembre
14
novembre
05
décembre
Actualités du collège doctoral Lille-Nord de France
Thèse COLLETTE Cynthia déc. 17, 2018
SOUTENANCE BORD PAULINE déc. 14, 2018
Soutenance Amand Emilie déc. 8, 2018
Soutenance FORSTER Loïs déc. 7, 2018
Defense HDR SEVERO MARTA déc. 5, 2018
SOUTENANCE Walbrou Sonny nov. 29, 2018
Soutenance ROMAIN LISA nov. 28, 2018
Start' doc déc. 4, 2017
Actualités des établissements partenaires