déc. 20, 2018

SOUTENANCE VULLINGS CECILE


Les latences saccadiques dépendent de relations fonctionnelles avec leur environnement

 

- Directeur(s)-rice(s) de thèse : Pr Laurent MADELAIN

- Rapporteurs : Dr Armando MACHADO, Dr Anna MONTAGNINI

- Examinateurs (rices) : Pr Thérèse COLLINS, Dr Casimir LUDWIG

 

 

SOUTENANCE : 20 DECEMBRE 2018, 13H, DOMAINE DU PONT DE BOIS - MAISON DE LA RECHERCHE - SALLE F0.15 

Catégorie : Actualités du collège doctoral Lille-Nord de France
Posté par : admin

Les modèles de décision conventionnels, basés sur l’utilisation du système saccadique comme modèle sensorimoteur, considèrent typiquement les temps de réaction comme un sous-produit des processus décisionnels, reflétant le temps nécessaire pour prendre une décision. Cependant, des recherches ont montré que les latences saccadiques sont deux fois plus longues que le temps de décision, ainsi que l’organisation de l’environnement affecte les latences saccadiques. Cette thèse propose une interprétation alternative des temps de réaction saccadiques (SRTs) en montrant que les distributions de latences saccadiques peuvent être altérées par leurs propres conséquences. Nous défendons l’hypothèse que les latences saccadiques dépendent de relations fonctionnelles avec leur environnement.

Cette thèse a réalisé une analyse fonctionnelle des latences saccadiques. La première étude a évalué s’il était possible de choisir ses propres latences en fonction des contingences de renforcement en cours, dans le but d’explorer l’étendue du contrôle temporel des saccades. L’allocation des latences courtes et longues correspondait au renforcement relativement obtenu, démontrant un contrôle fin des SRTs. La seconde étude a évalué de manière plus approfondie l’effet de conséquences bénéfiques sur les SRTs, en utilisant le phénomène de taille-latence. La procédure de renforcement a été efficace pour manipuler le bénéfice de SRTs plus courts et pour réduire le phénomène de taille-latence. La troisième étude a démontré comment les stimuli antécédents en viennent à contrôler des temps de réaction spécifiques à l’aide d’un apprentissage opérant. Les contingences de renforcement ont induit un contrôle discriminatif des latences entre des stimuli différents. Enfin, la dernière expérience a exploré l’implication des processus d’apprentissage classique dans le contrôle par le stimulus des latences saccadiques. Cette étude pilote met en évidence l’influence de l’environnement et de l’historique d’apprentissage dans le contrôle temporel des saccades.

Nos résultats soulignent l’incroyable plasticité du système saccadique, et l’étend au contrôle temporel des saccades. Cette thèse montre qu’un processus général d’apprentissage, basé sur les conséquences fonctionnelles des saccades, peut expliquer de manière parcimonieuse les changements dans les latences saccadiques. Démontrant que la latence est une dimension opérante des saccades, l’organisation de l’environnement contrôle l’organisation temporelle des saccades.


  Agenda
30
novembre
14
novembre
05
décembre
Actualités du collège doctoral Lille-Nord de France
Thèse COLLETTE Cynthia déc. 17, 2018
SOUTENANCE BORD PAULINE déc. 14, 2018
Soutenance Amand Emilie déc. 8, 2018
Soutenance FORSTER Loïs déc. 7, 2018
Defense HDR SEVERO MARTA déc. 5, 2018
SOUTENANCE Walbrou Sonny nov. 29, 2018
Soutenance ROMAIN LISA nov. 28, 2018
Start' doc déc. 4, 2017
Actualités des établissements partenaires